Faut cliquer pour lire les articles.

Vieux comme les robes d'Hérode

Quelques anciens articles ne sont plus datés dans le menu des articles (colonne de droite dans la rubrique "Les articles"). Ces articles étaient parus sur mon ancien blog freedoms.fr et ont disparu de la toile lorsque ce nom de domaine n'a plus été renouvelé. Ils sont maintenant à nouveau en ligne sur masselot.com. Ils traitent notamment de la fin du monde, du loup, de l'Eurovision, des mots croisés, d'Andorre-la-Vieille, du pseudonyme, de ma rencontre avec Dick Annegarn, Georges Brassens et Elton John.

Plein les mirettes !

Des milliers de photos à regarder sur mon nouveau site dédié à la photo : photo.masselot.com. Y'a de tout : des balades, Paris, l'Ardèche, Châlons-en-Champagne, le Périgord, La Réunion... ; des randos, Le Morvan, Vernègues, Grans... ; des spectacles, Thiéfaine, Polnareff, Rammstein... ; des fêtes, Kiwanis Days, fête Renaissance... Y'en a pour des heures d'immersion virtuelle. Régalez-vous.

Ca va chialer dans les chaumières

Mon dernier livre est sorti au début de ce mois d'août 2021. C'est un roman dans la même veine que La chambre d'hôtes, une histoire de petite famille en vacances en montagne. Ca commence bien et puis, va savoir pourquoi, ça dégénère méchamment, ça pleure, ça crie, ça gueule, c'est le bordel, Carpentier. Si vous êtes sensible (y'en a), je vous conseille de préparer vos mouchoirs en papier avant d'attaquer la lecture.

N'est pas culte qui veut

Pas besoin d'effets spéciaux ni d'explosions pour créer un chef d'oeuvre. Les films avec la patte de Pagnol, d'Audiard ou du Splendid sont pareils à des toiles de maîtres ou à des oeuvres de grands compositeurs, ils défient le temps et ne se démoderont jamais.

Le beaujolais nouveau, c'est pas de la pisse !

Les rabats-joie anti-alcool complètement modérés ont réussi à faire du troisième jeudi de novembre un jour comme les autres. Sans aller jusqu'à tirer des feux d'artifice ce jour-là, le jour du beaujolais nouveau mérite qu'on lève le coude plutôt deux fois qu'une. Comme chante si bien Maxime Le Forestier : "Avoir le foie chagrin dans le pays du vin, c'est être patriote." A la vôtre !