C'est toujours dispo ?

Régulièrement, je dépose des annonces sur le Bon Coin, histoire de me désencombrer de babioles que je laisse pour une bouchée de pain. C'est souvent en excellent état, car je suis très soigneux, et les prix sont dérisoires, comme un superbe écran plat 24 pouces pour 30 euros ou un ensemble d'enceintes monitoring amplifiées de 30 watts RMS vendues 20 euros. Tout acheteur intéressé qui tombe sur ce type d'annonce doit, en principe, se jeter sur ton téléphone mobile pour saisir la bonne occase, c'est pas demain qu'il retrouvera une aussi bonne affaire, d'autant que je laisse mon numéro de téléphone visible dans l'annonce. Mais ça, c'est de la théorie.

Depuis des lustres, on n'utilise plus le téléphone pour téléphoner, on ne se téléphone plus, on ne s'appelle plus pour se souhaiter la bonne année alors pour répondre à une annonce, vous rêvez, ma chère ! Ben alors, ils font quoi avec leur téléphone tous ces accros qui ont les yeux fixés en permanence sur leur écran de poche ? Réponse : ils écrivent des SMS truffés de fautes. Ainsi, systématiquement, je reçois le même et agaçant SMS suite au dépot d'une annonce sur Le Bon Coin : "c'est toujours dispo ?" sans autre indication. De temps en temps, ça arrive, quelqu'un appelle et l'affaire est traitée rapidement, mais ça devient de plus en plus rare. Surtout depuis que je précise dans mes annonces que je ne réponds pas aux SMS. A terme, je finirai par ne plus rien vendre sur le Bon Coin. Les gens sont aujourd'hui incapables de s'exprimer autrement que pas SMS. Qu'est-ce que c'est que cette génération de peureux qui n'osent plus communiquer verbalement et préfèrent se planquer derrière leurs écrans ? Je pourrais citer ici des exemples de ces peureux que j'ai vus à l'oeuvre mais je m'éloignerais du sujet. Allez, je vous cite un, au hasard, pour la bagatelle...

Un matin, je pars bosser, au volant de ma bagnole. J'arrive à hauteur du feu de croisement devant la gendarmerie de Miramas. Ce feu est équipé de radars des deux côtés. Le feu est vert, je passe. Une voiture me suit. Dans le rétroviseur, je la vois s'arrêter à l'arrêt de bus qui se trouve sur sa droite, juste avant le feu. Je regarde toujours dans le rétroviseur, je vois le feu passer à l'orange puis au rouge. Normal. A ce moment précis, tenez-vous bien, la voiture (celle qui s'est arrêtée) redémarre et se positionne bien sagement devant le feu, attendant qu'il passe au vert. Vu qu'il me suivait de près, il lui restait assez de temps pour passer avant que le feu ne passe à l'orange mais DE TROUILLE, il a préféré s'arrêter alors que le feu était toujours vert. Et c'est à des mecs comme ça qu'on confie des responsabilités. S'ils sont trop peureux pour appeler quelqu'un au téléphone, avec la conséquence de voir une super affaire leur passer sous le nez, qu'ils aillent se faire empapahouter chez les Esquimaux.

(image Pixabay)

 

Dom's - 17 avril 2020 à 06:19

Pas encore de commentaire

Ou