Ces avis qui dérangent

Certains sites offrent la parole aux internautes pour recueillir leurs opinions sur tel sujet, aux clients s'il s'agit de sites marchands pour publier leur avis sur tel produit, etc, à condition bien sûr de respecter la charte de la bienséance, pas de gros mots, pas de propos racistes, dire bonjour à la dame et tout le merdier. OK ça va on a compris, on va se la jouer boyscout pour vous être agréable. Fort des nunucheries règlementaires, je m'en vais donc remplir les formulaires d'un clavier confiant, alignant des mots châtiés dans l'espoir de voir ma prose rejoindre celle des beaux parleurs qu'ont une foule de choses à dire.

Et bien wallou ! nib ! nada ! peau d'zob ! Cdiscount me répond que mon message n'est pas conforme, ah ben merde alors. Je me relis... comprends pas, j'ai pourtant pas dit de cochoncetés... Aaaah mais c'est peut-être parce que j'ai osé écrire que mon lecteur mp4 d'Archos ne savait pas lire les mp4 (alors qu'en principe un lecteur mp4...), c'est drôle, dans les messages en ligne, je lis des "c'est nul", "grosse daube", un vrai festival de fote dortaugrafe, et ça, ça passe ? Oh ? France 2, rebelote, à propos d'une émission sur laquelle je donne mon avis, mon message ne respecterait pas leur règlement, du coup mon propos, pourtant solidement argumenté et parfaitement rédigé, je me le care dans l'oignon ! Normal, quand on remet en cause la sacrosainte institution qu'est le journalisme sur ses divagations... Allociné one more time, je leur envoie ma vision sur le film "Lucy" et je reçois un mail très bref "votre critique a été modérée !" (avec le point d'exclamation) et rien d'autre. Je regarde en ligne, effectivement y'a que dalle. Ma réaction est immédiate. Deeeee quoi ? Je vous fais l'honneur de vous faire part de mon avis et ça vous défrise ? Pas de problème, aussi sec je supprime mon compte, allez vous faire empapahouter chez les Esquimaux !

C'est quoi, cette censure arbitraire ? En consultant les avis publiés, je constate qu'il faut, soit être volubile et écrire du baratin fleuve dont tout le monde se fout, soit être basiquement négatif sans en préciser la raison. Par contre, si t'as l'outrecuidance d'écrire que t'as pas aimé en mettant le doigt là où ça dérange, tu sais la grosse boulette d'un fabricant ou d'un réalisateur qui n'a pas échappé à ta sagacité, le truc emmerdant quoi, et bien tu peux te brosser pour que ton avis rejoigne les avis rudimentaires, abscons ou pontifiants qui sont en ligne sur la plupart des sites censés recueillir les avis des consommateurs, clients, spectateurs, etc. Tout cela me semble sérieusement manipulé. Même facebook m'a traité de violeur (de droits d'auteur) à cause d'une vidéo que j'ai simplement tenté de déplacer de youtube pour la poster sur leur site, plutôt gonflé de la part d'une organisation dont le fond de commerce est justement de piller sournoisement la vie privée des internautes.

Mesdames, mesdemoiselles et messieurs les bénis oui-oui politiquement corrects, les inhibés mentaux aux idées rétrogrades, les inquisiteurs de la liberté d'expression qui suintez la procédure par tous les orifices, sachez que j'ai horreur de la censure sous toutes ses formes. Je vous pisse à la raie.

(image Flickr)

 

Dom's - 08 mai 2019 à 14:41

Pas encore de commentaire

Ou